FLASH INFO:

Accueil »

Lancement officiel de la campagne nationale de promotion du traitement de l'eau à domicile
Lancement officiel de la campagne nationale de promotion du traitement de l'eau à domicile

Dr Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP), a procédé le lancement officiel de la campagne nationale de promotion du traitement de l’eau à domicile, le lundi 12 mars 2018, à l’hotel TIAMA au Plateau, au lancement officiel de la campagne nationale de promotion du traitement de l’eau à domicile, en présence des partenaires et des préfets de région.

Cette politique de traitement de l’eau à domicile, appelée à s’étendre à toutes les localités du pays, au-delà de huit régions inscrites dans le cadre du Programme d’appui à l’accélération de l’accès durable à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement en Côte d’Ivoire (PADEHA), un accord signé en 2013, entre les Etats ivoirien et hollandais et l’UNICEF.

La nécessité du traitement de l’eau par le produit "Sur’Eau", fait suite à une enquête qui relève que 88 % des maladies diarrhéiques, en zone rurale, sont dues à la consommée de l’eau sans traitement par les populations, a motivé la ministre ivoirienne de la Santé, Raymonde Coffie.

Après avoir exprimé les reconnaissances de l’Etat ivoirien au Gouvernement des Pays Bas, dont l’appui financier a permis la mise en œuvre du projet PADEHA qui prend fin en 2018, le Dr Goudou Coffie a plaidé pour son renouvellement, disant compter sur les préfets pour le succès de la campagne, en présence du ministre des infrastructures économiques, Amédée Kouakou.

L’ambassadeur de la Hollande, Robert Van Den Dool, a souligné que le soutien de son pays dénote de sa volonté de contribuer à une croissance saine des populations, en vue du concours de tous à l’essor économique de la Côte d’Ivoire, soutenu par le Dr Béchir Aounen de l’UNICEF.

Le concours du secteur privé est vivement souhaité, pour la production du produit "Sur’Eau" actuellement importé. Les huit régions prioritaires sont celles du Poro, Béré, Bounkani, Gontougo, Kabadougou, Folon, Sud-Comoé et de l’Agnéby-Tiassa.